Lettre aux adhérents Eleveurs laitiers

Aller en bas

Lettre aux adhérents Eleveurs laitiers

Message  Naïc le Jeu 2 Avr - 16:28

Depuis plusieurs mois déjà vous avez été certainement interpellés par des invitations à des réunions. Pourquoi ce mot d'ordre lancé par l'EMB (Syndicat Européen des Producteurs de Lait) nous ferait-il aboutir à vider nos tanks pour être entendus, ayant pour objet le démarrage de la grève du lait.

 Une suppression des moyens de régulation

La dénonciation de la part de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), sur ce qui est appelé une entente illicite entre les transformateurs et les producteurs, ne permet plus de maîtriser les fluctuations de prix et leur fixation et n'est plus que basée sur la spéculation.

L'augmentation générale accordée par l'Union Européenne amène également une situation excédentaire, puisque de 0,5% d'augmentation ces trois dernières campagnes, nous sommes passés à 2,5% cette année et sans doute 1% pour la campagne prochaine.



 Une situation qui s'est tendue depuis l'automne

Le contexte laitier mondial sur la campagne 2007-2008 ainsi que le déficit de production au niveau européen ont poussé les éleveurs à produire face notamment à des prix en hausse de 15% à 25% sur ces périodes ainsi qu'une libération jamais atteinte des prêts de quotas (15 à 20% selon les laiteries).

Le redémarrage de la campagne 2008-2009 s'est fait au même niveau créant dès le printemps dernier des situations d'engorgement chez les industriels. Les outils de régulations qui étaient en place par la filière laitière pour établir un prix du lait et dénoncé par la DGCCRF ont provoqué dès le début de l'été des ruptures de contrats (Entremont en Bretagne/Pays de Loire).

Dans notre région le prix du troisième trimestre à environ 365 €/1000 L a chuté à 285 €/1000 L, déclenchant plusieurs opérations de blocages de collectes ou de livraisons aux entreprises.
Ces actions ne donnent malgré tout pas satisfaction aux producteurs, viennent s'ajouter à cela des problèmes climatiques et commerciaux.
Certains producteurs faute de prix veulent aller plus loin dans les actions.



 Quelle attitude avoir face à la grève du lait ?

Dans l'absolu la grève du lait est une démarche volontaire à chaque producteur et ne risque pas de pénaliser le voisin non gréviste. Dans le contexte actuel de crise économique où tous les mois
80 000 personnes supplémentaires se retrouvent à la recherche d'un emploi, une destruction de denrée alimentaire même si elle est légitime, pourrait être mal perçue par le grand public.

Le monde agricole a contrairement à ce qu'on pense une bonne image de marque auprès du reste de la société. Tâchons donc de garder cet atout en communiquant plutôt sur notre métier et en mettant en avant nos produits (distribution gratuite de lait ou de produits laitiers).

Les accords de cet automne ont abouti à une baisse de 45 €/1000 L pour le 1er trimestre 2009 par rapport aux 120 €/1000 L annoncés, grâce notamment aux actions menées. Même si on peut nous reprocher que JA avec les autres partenaires de la filière lait ont négocié une « baisse » du prix du lait, depuis cet automne, les enjeux économiques, la conjoncture de la collecte, l'inexistence des outils de régulation du moment ont amené l'interprofession à négocier sur des marges très faibles, proche de zéro (lait spot, beurre et poudre par rapport à 2007).

Avant d'exiger un prix du lait à 400 €/1000 L il serait plus judicieux, pour la profession de se doter de moyens efficaces et réactifs pour maîtriser la production laitière que des outils comme le CNIEL ne soit pas uniquement un indicateur de prix mais qu'il puisse réagir en fonction de l'évolution des marchés.

Plutôt que de se soucier d'un prix du lait fixe, il s'agit de travailler à la réorganisation globale de la filière laitière en construisant un système où les producteurs puissent maîtriser au mieux l'offre et la demande, mais aussi faire face de manière globale dans la gestion des excédents.

Après cet énoncé, libre à vous de choisir...


Ja Isère
04.76.20.68.78
Grenoble



Pour info, courrier envoyé aux Présidents de canton
avatar
Naïc

Nombre de messages : 77
Age : 36
Localisation : Grenoble
Humeur : Aimerait être en congrès tous les jours
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum